LE POUVOIR EN AFRIQUE : QUESTION DE VIE ET DE MORT A TRAVERS QUAND ON REFUSE ON DIT NON D’AHMADOU KOUROUMA

Olusola L. Oguntola

Abstract


La mauvaise gouvernance, les régimes dictatoriaux et les conflits intestins dont souffre l’Afrique post indépendante ont suscité l’attention de nombreux écrivains du continent dont Ahmadou Kourouma qui fut
le premier à fustiger ces dérapages des nouveaux leaders africains dans sa fameuse oeuvre Les soleils des indépendances (1968). Cette décennie des espoirs perdus consacre l’émergence d’une littérature de désillusion et de désenchantement. Les avertissements et les interpellations des écrivains d’alors semblent être tombés dans les oreilles de sourd. En conséquence, l’on assiste encore en ce vingt-etunième siècle à la dégénérescence sans cesse des structures sociales et l’arrivée au pouvoir des dictateurs qui vont jusqu'à provoquer des guerres dans leur propre territoire dans la seule optique de s’éterniser au pouvoir. Cette analyse sera faite du point de vue de la théorie postcoloniale. La présente
étude se fixe comme objectif d’examiner le pouvoir politique en tant qu’une question de vie et de mort chez Ahmadou Kourouma et ce à travers son oeuvre Quand on refuse on dit non.
Mots clés : pouvoir, Afrique, dirigeant, dictateur, le postcolonialisme.


Full Text:

PDF

Refbacks

  • There are currently no refbacks.


Copyright © 2014 - 2016. JMEL All Rights Reserved.

ISSN:978-978-48450-4-5     Powered by Myrasoft Systems Ltd.(Phone Number: 08062926794)